Provoquer un changement grâce à la journée d’action d’ISF!

ISF invite entre 60 et 70 jeunes leaders chaque année à Ottawa. Au programme : des ateliers et une journée d’action. L’objectif de cet événement, d’une durée de trois jours, est d’aider les membres qui y participent à mieux comprendre les institutions démocratiques canadiennes, les processus et les responsables des grandes orientations, les politiques et les contributions du Canada en matière de développement international ainsi qu’à acquérir des compétences en organisation communautaire. Lors de cet événement, ces jeunes leaders ont la chance de mettre en pratique leurs compétences ainsi que leurs connaissances en rencontrant des député·e·s.

Cette expérience transforme la vie de la plupart de ces jeunes leaders.

Stephannie Veenbaas s’est exprimée à ce sujet : « L’accessibilité de cette occasion m’a fascinée. Beaucoup de Canadiens et de Canadiennes ont l’impression que les processus politiques ne sont pas accessibles, ce qui se solde par un manque de renforcement du pouvoir d’agir. J’ai appris à quel point il est important de savoir de quoi l’on parle et de se faire contester afin de renforcer ce que l’on croit connaître. La journée d’action d’ISF a également influencé mon envie de poursuivre dans la voie de l’engagement. Je suis présentement à la recherche de nouveaux systèmes et projets dans lesquels je m’impliquerai et resterai impliquée. »

Bien que l’on remarque un faible taux de participation chez les jeunes canadien·ne·s, soit seulement 38,8 % en 2011 et 51,1 % en 2015, leur intérêt envers la politique ne devrait pas être remis en question. En effet, des études et des spécialistes indiquent que les jeunes canadien·ne·s participent plutôt à d’autres activités politiques. Par exemple, ils assistent à des événements politiques, se montrent actifs lors de manifestations, signent des pétitions et font du bénévolat, et ce, davantage que les plus vieilles générations.

Dans cette optique, comment rendre les régimes politiques plus accessibles aux jeunes également?

La journée d’action d’ISF permet de répondre à cette question puisque les grandes orientations et les processus du gouvernement y sont vulgarisés. De plus, les jeunes y acquerront des compétences utiles qu’ils pourront aussitôt mettre en pratique. L’événement de cette année se déroulera du 29 avril au 1er mai et est axé sur le développement novateur et la finance.

Serez-vous de la partie?

Voici trois façons de prendre part au changement et d’offrir votre soutien à ceux et celles qui y contribuent déjà :

  1. Investissez dans les jeunes leaders! Donnez 10 $ pour nous aider à poursuivre notre travail et à organiser ces événements rassembleurs afin de favoriser le développement de nos jeunes leaders!
  2. Envoyez une lettre de soutien! Contactez la ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau ou le ou la député·e fédéral·e de votre circonscription, pour leur faire savoir que vous soutenez le financement et le développement novateurs pour les ODD ainsi que les recommandations d’ISF.
  3. Joignez-vous à notre communauté d’instigateurs et d’instigatrices de changement! Tenez-vous informé·e au sujet de toutes nos orientations et campagnes de politiques et de plaidoyer ainsi que de nos événements et nos publications en vous inscrivant à notre infolettre.

Alain Chelala a souligné : « la journée d’action d’ISF m’a convaincu de l’efficacité de notre travail et j’ai eu l’impression de participer à un projet formidable. Je voulais revivre ce moment! Mon implication avec ISF m’a aidé à repousser mes limites et à découvrir des compétences que jamais je n’aurais cru posséder. »

Voilà un changement qui en vaut la peine.

Pour en savoir plus

 

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now