Des nouvelles du futur ! Le dernier fabricant d’armes cesse ses activités

Cet article a initialement paru dans la Gazette mondiale, un journal satirique de l’an 2030 publié par ISF Canada. La Gazette mondiale propose une vision positive de l’avenir, et c’est avec humour et imagination qu’elle tient les gens informés, les inspire et les motive à bâtir un monde meilleur pour tous et toutes. Pour en savoir plus et passer à l’action par l’entremise de la campagne Allô 2030, rendez-vous sur allo2030.ca !

Cette semaine, Python, le dernier fabricant d’armes mondial, a audacieusement fait part de sa décision de cesser ses activités au profit du secteur de la pyrotechnie, plus lucratif et durable. Selon le PDG, Guy Flashbang, la décision a été prise la semaine dernière lors de l’Assemblée générale annuelle de l’entreprise. « Nous sommes très heureux de cette nouvelle phase et sommes impatients de mettre nos compétences à bon usage pour les célébrations de paix partout dans le monde. »

Pour plusieurs dans le monde des affaires, cette décision n’est pas surprenante. Lors de la dernière décennie, l’industrie de l’armement a été plongée dans le chaos étant donné la forte diminution des conflits armés à la suite de l’accord de paix de Paris 2022. Cet accord a mis sur papier un plan d’ensemble pour la paix dans le monde et a reçu une approbation universelle.

« Le plan de paix 2022 a fondamentalement changé le cap de cette industrie et la décision de Python de changer d’industrie est seulement la dernière conséquence de l’accord global, qui a causé une diminution de la demande, » dit le spécialiste de l’industrie, Tracey Trigger. « Avec la majorité des armes étant déjà remisées, fondues ou même recyclées à d’autres usages, et avec Python quittant l’industrie, il sera pratiquement impossible de revenir à un monde enlisé dans les conflits armés puisqu’il n’existe plus d’entreprises fabricantes d’armes. »

Pendant que l’industrie de l’armement prenait un coup, d’autres entreprises prospèrent depuis que le plan de paix a été ratifié. Il y a eu un mouvement de retrait du capital des industries militaires, entraînant une augmentation des ressources et des investissements dans les infrastructures et les fonctions publiques. Toutefois, on note la montée remarquable de l’industrie du bracelet d’amitié, qui a connu une croissance annuelle de 50 à 75 %.

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now