Notre analyse du budget : Ce qu’il y a (ou pas) dans le budget fédéral 2019

Le budget 2019 nous fait progresser, mais pas suffisamment

Ce qui s’est passé

Il y a quelques semaines, nous avons demandé à nos partisans et partisanes Allô 2030 : « Qu’est-ce qui compte le plus pour vous dans le budget fédéral 2019? »

Le budget fédéral est un plan annuel pour les dépenses et les recettes gouvernementales et il envoie un message clair à propos des priorités du gouvernement pour l’année à venir. En tant que résident·e·s de ce pays, le budget devrait aussi refléter ce qui est important pour les Canadiens et Canadiennes.

Selon notre sondage, les trois enjeux majeurs sur lesquels les électeurs et électrices souhaitaient que le gouvernement se penche dans le budget de cette année sont :

  1. les changements climatiques,
  2. le développement et la coopération international, et
  3. l’éducation.

Voici donc notre analyse du budget, de ce qui s’y trouve (ou pas).

Nous croyons que le budget 2019 nous fait progresser, mais pas suffisamment pour bâtir un monde équitable, durable et prospère pour tous et toutes d’ici 2030.

Changements climatiques (ODD 13)

Les engagements les plus importants en lien avec les changements climatiques sont en lien avec la promotion des voitures à zéro émission, l’efficacité énergétique et l’innovation dans l’industrie du pétrole et du gaz.

Le budget annuel inclut des incitatifs pour augmenter les ventes de voitures électriques, des investissements dans certaines infrastructures indispensables, telles les bornes de recharge et les stationnements, et des cibles volontaires pour les manufacturiers pour s’assurer que l’offre réponde à la demande. Il inclut aussi des investissements dans les infrastructures économes en énergie et le développement de technologies plus propres grâce au Clean Resource Innovation Network.

Bien que ces initiatives contribueront à résoudre les problèmes liés à l’environnement et à la pollution, elles ne sont que le début des changements à apporter et ne renverseront pas à elles seules les dommages. Dans l’absence d’une taxe carbone, ce ne sont pas ces mesures non plus qui changeront de manière significative les comportements des consommateurs, des consommatrices et des producteurs.

En résumé… La réalité est que les changements climatiques sont une menace urgente et existentielle qui ne pourra cependant pas être contrée par l’action des gouvernements seulement, ni dans un seul budget. Ces petits pas s’additionnent, mais faisons de plus grandes enjambées !

Développement et coopération internationale (ODD 17)

S’appuyant sur le budget 2018, dans lequel 2 milliards de dollars additionnels étaient prévus en Aide publique au développement (APD) pour une période de 5 ans, le budget 2019 annonce un investissement additionnel de 100 millions de dollars.

L’APD est l’un des outils importants utilisés par les pays pour bâtir un monde plus équitable, durable et prospère pour tous et toutes. Elle fournit les services essentiels en matière de santé et d’éducation aux gens vivant dans des pays en voie de développement et aide à combattre les causes fondamentales de la pauvreté, des inégalités et de l’instabilité mondiales.

Malheureusement, la contribution du Canada a stagné autour de 0,26 % du revenu national brut (RNB) au cours des dernières années et les fonds additionnels annoncés dans les budgets 2018 et 2019 ne feront pas une différence significative. D’autres pays donateurs dépensent, en moyenne, 0,31 % de leur RNB et plusieurs d’entre eux ont atteint la cible mondiale de 0,70 %.

En résumé… Bien que toutes les augmentations dans l’ADP soient les bienvenues, ce que nous observons dans le budget 2019 n’est pas suffisant et ne fera pas avancer le développement et la coopération internationale. Le Canada peut et doit faire preuve de plus de leadership dans ce domaine.

Éducation (ODD 4)

En éducation, le gouvernement semble comprendre que la mondialisation, l’économie des petits boulots et les technologies en constante évolution ont une incidence majeure sur la main-d’œuvre canadienne.

Ce budget comprend des allocations pour la formation afin de soutenir la formation continue et de nouvelles dispositions permettant aux employé·e·s de s’absenter pour suivre une formation. Il inclut aussi des taux d’intérêts plus bas pour les prêts étudiants, plus d’assistance pour les étudiant·e·s ayant un handicap ou vivant en situation de vulnérabilité, en plus d’inclure des investissements majeurs en éducation pour la jeunesse autochtone.

Le budget 2019 crée des occasions de perfectionnement grâce à la formation continue au Canada, mais il ne fait pas le lien entre ces occasions et ces divers programmes dans les marchés émergents. C’est pourtant essentiel pour que le Canada prospère dans un monde globalisé.

En résumé… L’éducation est un droit fondamental que le Canada s’est engagé à promouvoir grâce à ses objectifs de développement durable. Alors que nous faisons des investissements indispensables chez nous, particulièrement dans les communautés autochtones, nous devons investir dans la création d’occasions qui bénéficieront à tous et à toutes, partout sur la planète.

Et après?

Alors que le gouvernement a pris des engagements importants dans le budget 2019, il n’est pas allé assez loin pour nous assurer un monde équitable, durable et prospère pour tout le monde. Heureusement, nous sommes en année électorale et les politiciens et politiciennes sont à l’écoute.

Faites de nouveau un pas de l’avant vers la réalisation de notre vision d’Allô 2030 : envoyez un courriel au ministre des Finances, Bill Morneau, et faites-vous entendre !

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now