Kwangu-Kwako – pour un meilleur niveau de vie dans les bidonvilles de Nairobi

L’entreprise Kwangu-Kwako a travaillé fort ces deux dernières années pour construire des immeubles collectifs dont les logements sont en vente depuis juillet dernier.

L’entreprise construit des maisons à partir de panneaux de béton armé préfabriqué, conçus pour la sécurité, modulables et dont le prix n’est pas trop élevé. À Nairobi, 1,4 million d’habitants vivent dans plus de 200 communautés d’habitations informelles, fabriquées pour la plupart de poutres en bois recouvertes de tôles de fer. En conséquence, les incendies présentent de réels dangers : en 2011, 25 000 personnes ont perdu leur maison en trois mois. Les logements de Kwangu-Kwako (KKL) ralentissent la propagation des incendies dans les bidonvilles de Nairobi.

L’entreprise exerce ses activités dans un environnement difficile où le prix est un facteur essentiel. Un des moyens importants de Kwangu-Kwako pour contribuer au changement du secteur du logement est de collaborer avec les propriétaires des bidonvilles. Selon Kwangu-Kwako, les propriétaires du quartier participent de façon importante à l’initiative, puisqu’un changement systémique ne peut s’effectuer sans eux.

« Il existe déjà des solutions et les propriétaires en font partie. Toute intervention qui ne tient pas compte d’eux et d’elles n’aura probablement pas d’influence significative. Une solution qui résout les problèmes des propriétaires devrait aussi pouvoir aider les locataires. Les propriétaires sont ainsi les catalyseurs du mouvement. »

Pour plus d’information, lisez l’article anglais : Slumlords are the answer!

Un des plus grands problèmes pour les propriétaires est l’accès au financement. Kwangu-Kwako a trouvé une solution à ce problème afin de faciliter la vente de ses maisons. L’entreprise s’est associée à une institution de microfinance (IMF) pour pouvoir offrir la possibilité aux propriétaires d’acheter ses produits, puisque ses maisons coûtent plus cher que les simples maisons mabati. Kwangu-Kwako a conclu l’accord de financement avec l’IMF, qui s’est avéré être un processus d’approbation difficile, même si les conditions sont établies par KKL. En fin de compte, l’entreprise a réussi à garantir aux propriétaires l’accès aux instruments financiers, dont certains n’auraient autrement pas de preuve de propriété foncière.

Au cours de la dernière année, Kwangu-Kwako a aussi amélioré son produit d’habitation, a réduit l’inventaire requis pour sa fabrication et a collaboré avec des établissements de crédit afin de garantir aux propriétaires un accès facile à son produit. Avec le soutien des stagiaires d’ISF, Kwangu-Kwako a satisfait à plusieurs exigences régionales en élargissant de sa gamme de produit, y incluant des maisons d’une pièce de différentes tailles et des toilettes extérieures. Par la promotion de sa construction individuelle lors des visites communautaires et la réduction des coûts de son produit, Kwangu-Kwako a fait de sérieux progrès en faveur du rachat de ses actions par les investisseurs, a augmenté la vente de ses produits depuis juillet et a gagné du terrain sur le marché.

 

Consultez le rapport annuel 2017

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now