Salle de l'assemblée générale des nations unies dont les sièdes sont tous vides.

Forum politique de haut niveau pour le développement durable

Par : Janvier Ndizeye (@janeirodi2)

« Transformation vers des sociétés durables et résilientes »

Selon la résolution 67/290 adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2012, chaque année, la famille des Nations Unies doit tenir un forum politique de haut niveau pour le développement durable. Ce Forum est organisé annuellement sous le leadership du Conseil économique et social à partir du premier forum qui s’est tenu au mois de septembre 2013.

Ledit forum sert de cadre stratégique et politique aux États membres pour le développement durable. Il joue un rôle crucial dans le suivi de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD), facilite la prise de positions et d’engagements des États membres et coordonne l’évaluation du Programme des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 au niveau mondial. À l’issue de chaque réunion, le Forum adopte les rapports d’examen national volontaire présentés par les États membres, il adopte les déclarations négociées entre les gouvernements et les engagements pris par ces derniers.

Cette année, le Forum politique de haut niveau se tiendra du 9 au 18 juillet 2018 au siège des Nations Unies, sous le thème suivant : « Transformation vers des sociétés durables et résilientes ».

L’un des objectifs principaux du Forum politique 2018 est d’évaluer les progrès vers la réalisation effective des objectifs de développement durable. L’évaluation se concentrera particulièrement sur six objectifs, à savoir :

  • Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau;
  • Objectif 7. Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  • Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ;
  • Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durables;
  • Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité;
  • Objectif 17 : Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser;

Faisant partie de l’un des 47 États qui présenteront les rapports d’examens nationaux et dans le cadre de sa préparation pour le Forum politique de haut niveau, le gouvernement du Canada s’est engagé à compléter le processus d’examen interne volontaire et inclusif des progrès accomplis vers la réalisation du Programme de développement durable 2030 et de ses engagements y étant reliés.

En avril 2018, le gouvernement du Canada a officiellement annoncé le début du processus d’examen national volontaire dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de développement durable 2030, réitérant son engagement à bâtir un monde où règnent la paix et la prospérité inclusive selon les objectifs de développement durable.

Conscient de l’importance d’assurer la participation effective de toutes les catégories d’acteurs et d’actrices du développement, le gouvernement du Canada a invité tous les Canadiens et toutes les Canadiennes, y compris les peuples autochtones, les organisations de la société civile et celles œuvrant dans le secteur privé, à jouer un rôle pour faire progresser les ODD en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte.

Profitant de cette occasion, le gouvernement a manifesté sa volonté de garantir la participation de tous et toutes dans le respect de l’équité et de l’égalité des genres grâce aux réseaux sociaux ainsi qu’ à la création et au lancement officiel d’un portail Web pour collecter les avis, les idées et les propositions des Canadiens et Canadiennes pour faire progresser les ODD au pays et à l’étranger. Cependant, la préparation de l’examen national volontaire pour les ODD n’a pas été faite de façon adéquate, car les consultations et la mobilisation ont été très limitées à l’échelle nationale. Une mobilisation et des consultations plus vastes et participatives sont recommandées pour les prochaines itérations du processus.

L’atteinte des objectifs de développement durable d’ici 2030 nécessitera 5 billions de dollars annuellement. Afin d’y parvenir, ISF Canada souligne l’importance d’adopter des approches novatrices à l’aide au développement. Les contributions mondiales à l’aide publique au développement (143 milliards de dollars en 2016), bien que considérables, restent insuffisantes; il est donc nécessaire de faire appel aux caisses de retraite, aux compagnies d’assurance, aux banques privées et aux gestionnaires de patrimoine, qui gèrent un total de plus de 200 milliards de dollars d’actifs.

En agissant comme catalyseur auprès d’entreprises sociales, les gouvernements peuvent accélérer le développement du secteur privé et encourager les investisseurs institutionnels à générer des retombées sociales. L’approche et l’expérience d’ISF pourraient servir d’exemple et de référence dans les domaines de la création et de l’encadrement des entreprises sociales par et pour les communautés. Avec une approche unique de l’investissement à retombées sociales, ISF collabore avec des entreprises avant-gardistes et des organismes communautaires. En investissant du capital, du soutien et de l’expertise, ces petites entreprises novatrices sont en pleine croissance en Afrique subsaharienne et opèrent pour aider à éradiquer la pauvreté et les inégalités.

Après quelques mois de consultation et d’évaluation nationale, le Canada a produit son rapport d’examen national sur les progrès réalisés quant aux objectifs de développement durable sur la base de son engagement vis-à-vis de l’agenda 2030.

Dans le cadre de ses actions de plaidoyer, Ingénieurs sans frontières (ISF) participera au Forum Politique de haut niveau pour les ODD afin de demander au gouvernement canadien de réaffirmer son engagement à accroître l’aide publique au développement et à mettre de l’avant des méthodes novatrices de financement du développement, telles que l’appui aux entreprises sociales, qui fait actuellement ses preuves sur le terrain.

ISF est prêt à mettre à contribution son expérience et son expertise en développement international afin de contribuer à la mise en oeuvre des engagements du gouvernement du Canada, notamment dans le contexte de l’obtention d’un siège au sein du Conseil de sécurité des Nations unies. Il est temps de mettre les bouchées doubles et de montrer que les discours vantant l’engagement du Canada envers le développement international s’ancrent dans des actions concrètes et appuyées par une expertise telle que celle d’ISF.

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now