FarmDrive Receives Additional Investment

TORONTO, 21 janvier 2019 FarmDrive (FD), une entreprise en démarrage du Kenya qui est sur le point de débloquer des millions de dollars en prêts pour des petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles au Kenya et en Afrique subsaharienne, a reçu le mois dernier un investissement de suivi de la part d’ISF Canada, avec la participation d’AK IMPACT INVESTORS, 1 to 4 Foundation, ADAP SEED FUND 2 et The Lakes Charitable Foundation.

Dans sa quatrième année, cette entreprise de technologie financière en démarrage fondée par deux femmes kényanes devrait rejoindre 3 millions de petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles au Kenya au cours des cinq prochaines années. Les deux cofondatrices, Peris Bosire et Rita Kimani, ont pour but de livrer des prêts productifs numériques et d’octroyer des produits d’épargne à des petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles, afin de leur permettre d’augmenter leurs revenus et leur résilience. À l’aide d’une combinaison de données pertinentes à l’agriculture, de données sur les acheteurs et d’analyses avancées du comportement, FD a développé un moteur de crédit pour accorder des prêts à ces agriculteurs et agricultrices.

Cet investissement de suivi permettra à FD d’augmenter à 13 millions $ la constitution d’un dossier de prêt en 2019 avec des pertes minimales et des retours exceptionnels. FD utilisera RiPe, un moteur de crédit personnalisable qui permettra aux prêteurs et prêteuses de se connecter et d’avoir accès à des canaux d’émission de prêts économiques (tels que USSD), à une évaluation de crédit, à une vérification de l’identité et à une suite de gestion de portefeuille qui inclut le recouvrement, les paiements, le soutien à la clientèle et l’analyse de données avancées en temps réel. Elena Haba, directrice par intérim des investissements chez ISF Canada, dit : « FarmDrive a le potentiel de faire changer l’attention du marché et de remplir l’écart de crédit entre les prêteurs et prêteuses et les propriétaires de petites entreprises mal desservi·e·s tels que les petit·e·s agriculteurs et agricultrices. Nous pensons que de nous occuper de ce problème d’accessibilité représente une première étape majeure pour bâtir des économies plus inclusives et durables. »

Le secteur agricole en Afrique emploie près de 70 % de la population et représente plus de 40 % du PBI, mais reçoit moins de 4 % du montant total des prêts bancaires à cause du manque de capital personnel, de dossier de crédit et d’outils technologiques des petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles. FD a établi des dossiers de crédit pour ceux et celles qui ne possédaient pas de profils financiers et a approuvé des prêts d’intrants allant de 5 $ à 500 $ à plus de 53 000 agriculteurs et agricultrices.

FD utilise la technologie mobile, les modèles prédictifs, l’intelligence artificielle et une approche privilégiant la clientèle d’abord afin de démocratiser l’accès au crédit pour tous les agriculteurs et agricultrices; en s’assurant qu’ils et elles puissent présenter une demande de prêt à partir de tout type de téléphone cellulaire et recevoir une décision en quelques secondes. FD a réalisé ceci en bâtissant plusieurs canaux d’accès et un processus de prêt entièrement automatisé. Par exemple, un robot conversationnel par SMS peut simuler une conversation entre un emprunteur ou une emprunteuse et un ou une responsable des prêts, ce qui offre une expérience privée centrée sur la personne pour la demande de crédit et assure un service à la clientèle positif.

Auparavant, FD a reçu 50 000 $US de financement de démarrage de la part d’ISF Canada pour développer sa plateforme et prouver aux fournisseurs de services financiers que les petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles sont une clientèle rentable. Au cours des quatre dernières années, FD a pu constater que ses prêts ont augmenté la productivité et les revenus des agriculteurs et agricultrices et ont également diminué leurs dépenses, en plus de permettre le développement et d’améliorer la qualité des portefeuilles agricoles pour les prêteurs et prêteuses. FD a également assuré un partenariat avec Safaricom, le plus grand exploitant de réseau mobile du Kenya, afin de lancer DigiFarm Loans, une plateforme mobile USSD (*283#) qui fournit aux agriculteurs et agricultrices l’accès à des prêts d’intrants abordables, à des paquets d’entrées personnalisables et à du contenu d’apprentissage sur le marché et l’agriculture. Aujourd’hui, environ 1 million de petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles au Kenya sont enregistrés sur DigiFarm.

Peris Bosire, directrice générale de FD dit : « Rita et moi ne sommes pas seulement passionnées par ce travail, nous comprenons très bien, grâce à nos expériences personnelles, l’importance de ces prêts pour les entreprises des petit·e·s exploitants et exploitantes. Nos frais de scolarité ont été payés grâce aux recettes de fermes et nous avons pu recevoir une mention honorifique en informatique. Nous croyons fermement que les petit·e·s exploitants et exploitantes agricoles sont des propriétaires d’entreprises et nous avons l’intention de créer une valeur partagée en augmentant les portefeuilles agricoles en Afrique de 4 % des prêts totaux à 25 % et plus encore. Nous sommes ravies que cet investissement de la part d’investisseurs stratégiques nous permette de bâtir des profils financiers pour plus de petites entreprises agricoles et de développer notre modèle de répartition des coûts. Nous allons là où les banques ne sont pas parvenues à se rendre et nous créons un écosystème de confiance dans le secteur le plus déstructuré de l’agriculture subsaharienne. »

À propos d’ISF Canada

ISF Canada est organisation de développement indépendante qui investit dans des personnes et des idées afin de s’attaquer aux causes fondamentales de la pauvreté et des inégalités. Nous sommes une communauté mondiale qui met en pratique l’investigation, l’ingéniosité et l’action collective pour transformer les systèmes économiques défectueux qui permettent à la pauvreté et aux inégalités de persister. Le portefeuille d’investissement d’ISF Canada soutient des innovations en développement qui servent les populations mal desservies d’Afrique subsaharienne. Ces innovations ont le potentiel de résoudre les problèmes systémiques qui perpétuent la pauvreté et les inégalités. Pour plus de renseignements, visitez ewb.ca.

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now