Des nouvelles du futur ! Les villes intelligentes sont désormais plus durables, sécuritaires et équitables

Cet article a initialement paru dans la Gazette mondiale, un journal satirique de l’an 2030 publié par ISF Canada. La Gazette mondiale propose une vision positive de l’avenir, et c’est avec humour et imagination qu’elle tient les gens informés, les inspire et les motive à bâtir un monde meilleur pour tous et toutes. Pour en savoir plus et passer à l’action par l’entremise de la campagne Allô 2030, rendez-vous sur allo2030.ca !

Les résultats sont là : une nouvelle recherche du groupe de réflexion progressiste canadien, l’Institut SMRT, montre que plus une ville est intelligente, plus elle est durable, sécuritaire et équitable pour tout le monde.

Les villes intelligentes utilisent l’intelligence artificielle et le suivi électronique afin de traiter des données en temps réel et de gérer les flux de circulation, les réseaux électriques, l’approvisionnement en eau, la gestion des déchets, le maintien de l’ordre, les écoles, les bibliothèques, les hôpitaux et d’autres services publics de façon plus efficace. Cette technologie permet aussi aux membres de la communauté d’interagir avec les responsables municipaux et aux planificatrices et planificateurs municipaux de voir comment l’environnement urbain évolue afin de répondre aux besoins locaux.

Les villes en tête de liste, selon le SMRT, sont :

  1. Kelowna
  2. Sherbrooke
  3. Fredericton
  4. Churchill
  5. Yellowknife

Ce ne sont peut-être pas celles que vous soupçonniez, mais il y a certainement quelque chose d’intéressant à apprendre des villes émergentes du Canada. Alors que Toronto, Calgary et Vancouver continuent d’être des centres d’innovation, les petites et moyennes villes s’en sortent beaucoup mieux selon la plupart des indicateurs, dont le logement abordable et de qualité, le transport efficace, les infrastructures d’énergies renouvelables, la gestion durable et respectueuse de l’environnement de l’eau potable et des eaux usées, un maintien de l’ordre exempt de biais et des centres de santé physique et mentale accessibles et modernes. Selon le rapport, les meilleures villes ont été en mesure de croître et de planifier en utilisant les nouvelles technologies, alors que les plus grandes villes ont dû retravailler de vieilles infrastructures et composer avec les erreurs d’urbanisme du passé.

L’étude a aussi montré que les soucis initiaux à propos des villes intelligentes, incluant les aspects de protection de la vie privée et les biais intégrés aux technologies, ont été considérés avec succès grâce à des campagnes de sensibilisation menées par des groupes citoyens, à une gouvernance privée et publique transparente et à des politiques réceptives.

À quel point votre ville est-elle intelligente?

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now