Des nouvelles du futur ! Le Pakistan devient un leader de l’égalité de droit

Cet article a initialement paru dans la Gazette mondiale, un journal satirique de l’an 2030 publié par ISF Canada. La Gazette mondiale propose une vision positive de l’avenir, et c’est avec humour et imagination qu’elle tient les gens informés, les inspire et les motive à bâtir un monde meilleur pour tous et toutes. Pour en savoir plus et passer à l’action par l’entremise de la campagne Allô 2030, rendez-vous sur allo2030.ca !

Pour la deuxième année consécutive, le Pakistan a remporté le Prix mondial de l’égalité des Nations Unies. En raison du fort leadership et de la popularité sans précédent de la première ministre, Farzana Bibi, le pays a réalisé des transformations sociales, politiques et économiques parmi les plus rapides de l’histoire, non seulement en ratifiant les accords internationaux économiques et de droits humains existants, mais en amenant le reste du monde à respecter des normes mondiales encore plus progressistes et collectives.

À Islamabad, l’annonce du Prix a été accueillie avec fierté :

« Peu importe votre genre, votre religion, votre ethnie ou vos autres identités, vous êtes le ou la bienvenue ici, au Pakistan. Je suis heureux que cet engagement envers la diversité et l’égalité de droit soit reconnu, » mentionne le commerçant, Ahmed.

« Les gens étaient sceptiques lorsque nous avons commencé à mettre de la pression sur les autres pays pour promouvoir et protéger les droits des personnes transgenres, mais nous avons prêché par l’exemple plusieurs autres pays se sont inspirés de nos politiques inclusives. Nous avons changé la donne, » souligne la militante trans, Nafisa.

« Il n’y a que 10 ans, les 8 hommes les plus riches du monde possédaient autant que les 3,6 milliards de personnes les plus pauvres, » fait remarquer l’étudiant en économie Faisal. « Le Pakistan étant l’un des pays ayant réussi à pousser les milliardaires à investir dans les entreprises sociales [des entreprises à but lucratif visant aussi à générer des retombées sociales] et à mettre en place des taux d’imposition plus élevés pour que les gouvernements fournissent plus de services publics. Désormais, non seulement l’écart de richesse s’est amoindri au sein des pays et entre ceux-ci, mais les taux de pauvreté diminuant et les indicateurs de santé, d’éducation et de sécurité augmentent. Ce leadership dans la réduction des inégalités est une réelle source de fierté nationale. »

Alors que le Pakistan profite de son statut historique, les autres pays tentent de le rattrapper.

« Le Canada est toujours dans le top 10, mais, évidemment, nous aimerions être plus près du sommet, » avoue le ministre de la Communauté et de la Coopération internationale, Brett McMillan. « Je ferai appel à mes homologues pakistanais dans les semaines à venir pour leur demander une rétroaction critique et apprendre de leurs pratiques fécondes, mais, en attendant, je voudrais féliciter la première ministre Bibi pour son leadership : continuez votre bon travail! »

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now