Des nouvelles du futur ! Des bidonvilles transformés en communautés durables et vivantes

Cet article a initialement paru dans la Gazette mondiale, un journal satirique de l’an 2030 publié par ISF Canada. La Gazette mondiale propose une vision positive de l’avenir, et c’est avec humour et imagination qu’elle tient les gens informés, les inspire et les motive à bâtir un monde meilleur pour tous et toutes. Pour en savoir plus et passer à l’action par l’entremise de la campagne Allô 2030, rendez-vous sur allo2030.ca !

Les infrastructures dans le monde sont plus robustes, abordables et inclusives que jamais, souligne un nouveau rapport des Nations Unies. De New York à Rio de Janeiro, de Johannesburg à Hong Kong, chaque ville a des rues scintillantes, des bâtiments robustes et un système d’infrastructures capable de répondre aux besoins de toute la population.

Terminés, les logements insalubres, les coupures de courant incessantes, les moyens de transport en commun déficients et les centres de santé défavorisés. Les bidonvilles de Mumbai à Nairobi ont été transformés en quartiers sécuritaires et durables abritant des communautés prospères, des économies florissantes et un marché du travail robuste offrant des emplois pour tout le monde. Les défis de l’urbanisation rapide sont chose du passé étant donné que les villes accueillent sans écueil les nouvelles personnes résidentes et leur offrent des services communautaires de soutien.

Les avancées technologiques rapides jumelées à des politiques progressistes ont assuré que les villes du monde, des plus riches aux plus pauvres, aient toutes accès aux installations de base, dont des solutions de logement sécuritaires, un transport en commun accessible, une distribution d’électricité fiable et un système d’aqueduc transportant de l’eau potable de façon régulière.

« De nos jours, les gouvernements comprennent le besoin de maintenir et de développer continuellement nos infrastructures, » souligne l’ingénieure civile primée, Stéphanie Marton. « Tout comme nos enfants il y a 15 ans se demandaient de quoi avait l’air le monde sans Internet, les enfants d’aujourd’hui seront médusés d’apprendre qu’un jour a existé un monde où tous et toutes n’avaient pas un toit sur la tête et des moyens de transport fiables pour se déplacer. Des termes archaïques tels que « itinérance », « coupure de courant » et « bouchon de circulation » s’effacent rapidement de notre vocabulaire, et c’est pour le mieux! »

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now