Des nouvelles du futur ! Après 10 ans, Mère Nature devient bachelière en environnement

Cet article a initialement paru dans la Gazette mondiale, un journal satirique de l’an 2030 publié par ISF Canada. La Gazette mondiale propose une vision positive de l’avenir, et c’est avec humour et imagination qu’elle tient les gens informés, les inspire et les motive à bâtir un monde meilleur pour tous et toutes. Pour en savoir plus et passer à l’action par l’entremise de la campagne Allô 2030, rendez-vous sur allo2030.ca !

Jeune femme dynamique et ouverte sur le monde, Mère Nature n’a eu peur d’aucun défi durant la dernière décennie. Tous lui prédisaient de multiples échecs, mais avec l’aide de ses compatriotes de classe tout au long de son parcours, elle a pu réaliser son plus grand rêve : devenir bachelière en environnement.

Les défis qu’imposait le monde universitaire à Mme Nature étaient nombreux, mais aujourd’hui, le 18 septembre 2030, son sourire rayonne davantage que le cadrage doré de son diplôme.

Mère Nature fut souvent considérée comme une étudiante à problèmes; ses travaux de session furent souvent remis en retard et la qualité de ceux-ci laissaient à désirer. Son trouble de l’attention n’a pas aidé la cause puisqu’elle se perdait parfois dans ses pensées. Ce faisant, il n’était pas rare de trouver une parcelle d’été en hiver.

Victime d’intimidation, elle eut longtemps du mal à s’affirmer et laissa ses collègues prendre plusieurs décisions environnementales à sa place. Cependant, ce temps est révolu.

Aujourd’hui, « c’est grâce à l’aide des différentes cohortes étudiantes de mon programme que j’ai réussi », nous lance-t-elle. Sans se retirer tout le mérite, elle mentionne fermement qu’elle n’aurait pu réussir sans l’aide de ces gens de passion.

Ce sont des gens passionnés par le climat qui l’ont aidée à retrouver son équilibre personnel. Marc, son ami, nous confie qu’il ne « craint plus pour l’environnement puisque l’entourage de Mère la soutient. Elle n’est plus stigmatisée ou intimidée, maintenant on travaille avec elle, elle en vaut l’investissement ».

En fin d’entrevue, Mère Nature nous mentionne qu’elle compte maintenant entamer une maîtrise en environnement pour en connaître davantage et éviter les erreurs du passé.

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now