Chers leaders politiques, les Canadiens et Canadiennes méritent mieux

Les leaders des deux plus importants partis politiques du Canada ont signalé que les élections fédérales 2019 pourraient être les « plus sournoises » à ce jour. Dans une époque de politiques misant sur la division et de mouvements populistes ayant des conséquences réelles de vie ou de mort sur plusieurs groupes de gens, nous n’avons pas besoin de ce genre de leadership.

Le premier ministre Justin Trudeau ainsi que le leader de l’opposition officielle Andrew Scheer ont déclaré que leurs formations ne se livreront pas au salissage de leurs adversaires ni aux attaques ciblées qui sont devenus l’apanage de la politique américaine. La rhétorique polarisée et souvent virulente entourant les récentes élections de mi-mandat aux États-Unis est un exemple des clivages profonds qui divisent notre société.

Toutefois, malgré l’engagement personnel des chefs de parti à mener une campagne éthique, ils ont suggéré que les choses pourraient devenir sournoises et ils ont ainsi, en réalité, mis la table pour une campagne sournoise. La normalisation des politiques mesquines et partisanes appauvrit au mieux la qualité des discours et encourage au pire l’extrémisme. De plus, ce genre de rhétorique érode la confiance de la population envers nos partis politiques et diminue la participation au processus démocratique. Nos leaders politiques font du nivellement par le bas, et les Canadiens et Canadiennes méritent mieux.

Ce dont les Canadiens et Canadiennes ainsi que le reste du monde ont présentement besoin, c’est un leadership rappelant les valeurs et les objectifs universels. Et la vérité, c’est que des exemples de cette solidarité abondent.

Dans le cadre de mon implication chez Ingénieurs sans frontières (ISF), j’ai eu la chance de travailler avec des centaines d’étudiants et étudiantes, provenant d’un bout à l’autre du pays, qui partagent une vision positive du futur. Grâce à notre campagne Allô 2030, nous avons parlé à des milliers de Canadiens et Canadiennes qui partagent cette vision et qui veulent bâtir un monde d’équité, de durabilité et de prospérité pour tous et toutes. Grâce à de la sollicitation lors d’événements tenus sur les campus canadiens et à du porte-à-porte dans les villes canadiennes d’importance, nous avons découvert que des citoyens et citoyennes de divers horizons et d’allégeances politiques différentes partagent la croyance que nous avons une responsabilité commune de rendre le monde meilleur, ce qui veut dire équitable, durable et prospère pour tout le monde.

Les député·e·s sont, eux et elles aussi, capables de mettre la partisanerie de côté pour promouvoir des échanges inclusifs, l’implication civile et les actions collectives pour un monde meilleur. Dans un événement d’ISF ayant eu lieu à Ottawa le printemps dernier, les membres de l’opposition en matière de développement international Ziad Aboultaif (Parti Conservateur) et Linda Duncan (NPD) ainsi que la secrétaire parlementaire pour la ministre du Développement international, à ce moment-là Celice Caesar-Chavannes (Parti Libéral), ont uni leurs voix pour soutenir la coopération internationale et les contributions du Canada au développement mondial. Alors que les critiques politiques retiennent l’attention médiatique (d’autant plus en pendant l’année électorale), il s’avère que trouver ces terrains d’entente et avoir des dialogues constructifs sera plus bénéfique et rapportera plus aux Canadiens et Canadiennes, et au reste du monde, à long terme.

Nous devons faire face à des défis sociaux, économiques et environnementaux de taille, ici comme à l’étranger. Des crises mondiales comme les changements climatiques, le nombre de réfugiés ayant atteint son plus haut niveau depuis la Deuxième Guerre mondiale et les inégalités grandissantes continueront de se faire profondément sentir au Canada. Nous devons collaborer pour trouver des solutions à la hauteur de la complexité de ces problèmes, et pour travailler ensemble, nous devons avoir une base solide de valeurs communes.

C’est assurément plus important que des victoires de courte durée de politiques partisanes. 

Irena Smith est la coordonnatrice des campagnes d’Ingénieurs sans frontières Canada. Vous pouvez la suivre sur Twitter à @Irena_MSmith.

Donate Now

Help us build a better world

Donate Now